Valery Gauthier, Valery Gauthier, Allezhoplavie.com

Je me présente, Valéry Gauthier, travailleuse sociale et médiatrice familiale accréditée. Je passerai outre les détails de mon enfance qui fut quelque peu chaotiques. Mais la raison principale pour laquelle j’ai décidé de devenir travailleuse sociale trouve bien évidemment sa source dans mon histoire.

Mes parents se sont divorcés alors que je n’avais que 2 ans, j’ai rapidement été prise entre deux feux qui me tiraillaient vers l’un ou vers l’autre à savoir qui aurait raison. Pendant des années, j’ai observé plusieurs conflits entre mes parents auxquels je n’aurais tout simplement pas dû être témoin; agrandissant ainsi l’angoisse en moi de devoir faire un choix entre les deux êtres les plus importants de ma vie: mon père et ma mère. L’impression d’être prise en otage creusait en moi le sentiment de solitude. Entendons-nous bien, je comprends aujourd’hui que mes parents ont fait ce qu’ils ont pu avec ce qu’ils étaient et ce qu’ils connaissaient.

Mais dans la tête d’une petite fille de 4 ou 5 ans, le poids de devoir choisir entre son père et sa mère au risque de faire inévitablement de la peine à celui qui ne sera pas choisi; est tout simplement une torture psychologique pour un enfant.

À l’époque, la médiation familiale n’existait pas encore ou été très peu connu. Le droit des pères beaucoup moins valorisé et l’aide aux mères monoparentales insuffisantes. J’ai donc grandi en l’absence de mon père, élevée par des gardiennes pendant que ma mère occupait deux ou trois emplois pour arriver à nous faire vivre. Et moi? Et bien moi je tentais de me faire oublier en croyant que je n’étais qu’un fardeau pour eux. N’est-ce pas assez triste comme topo? N’ayez crainte, je m’en suis bien sorti au final! Avec quelques bifurcations d’ados, mais bon… On fait ce qu’on peut!

Heureusement, de nos jours, nous pouvons faire autrement. Les services d’aide aux familles sont plus nombreux, le bienêtre personnel est dorénavant plus valorisé dans notre société et l’aide psychologique n’est plus un sujet tabou. Pour ma part, le choix de devenir travailleuse sociale était évident et en concordance avec mes valeurs profondes.

La famille est importante et chaque membre d’une famille joue un rôle essentiel à l’équilibre de celle-ci. Chaque personne constitue un être sensible et unique à considérer à part entière.

Contactez-moi

MES QUALIFICATIONS

MON EXPÉRIENCE DE TRAVAIL

MARS 2017 - À ce jour

TRAVAILLEUSE SOCIALE PROFESSIONNELLE, MÉDIATRICE FAMILIALE

Pratique Privée

  • Médiation familiale (Ministère de la Justice)
  • Consultation externe pour les PAE
  • Suivi psychosocial
    • Organisationnel, Individuel, couple, familial
2019 (JANV.)

FORMATION TCC EN INSOMNIE (21H)

OPTSQ – Montréal

2009 - 2017

TRAVAILLEUSE SOCIALE PROFESSIONNELLE

CISSS des Laurentides :

Clinique de développement / Di-TSA-DP / pédopsychiatrie

  • Administrer l’outil d’évaluation ADI-R
  • Procéder à des évaluations psychosociales pour Régimes de Protection

Équipe de Crise Jeunesse et Guichet d’accès Jeunesse

  • Service d’urgence psychosociale
2018 (NOV.)

ATTESTATION DE FORMATION EN MÉDIATION FAMILIALE (2E PARTIE)

Centre de Médiation IRIS – Québec

2003 - 2009

INTERVENANTE EN RELATION D’AIDE

O.S.B.L. : Concevoir et animer des ateliers de groupe sur différents thèmes de la dynamique de vie

2018 (JANV.)

ATTESTATION DE FORMATION EN PRÉVENTION DU SUICIDE (21H)

Association québécoise de prévention du suicide

2017 (AVRIL)

ATTESTATION DE FORMATION EN MÉDIATION FAMILIALE (1ERE PARTIE)

Centre de formation Jacques Dupuis – Boisbriand

2014

ATTESTATION DE FORMATION ÉVALUATION DES RÉGIMES DE PROTECTION

OPTSQ – Boisbriand

2013 (NOV.)

ATTESTATION D’INTERVENTION EN ZOOTHÉRAPIE

Zoothérapie Québec – Montréal

2006-2009

BACCALAURÉAT EN TRAVAIL SOCIAL

Université du Québec en Outaouais – Campus St-Jérôme

2005-2006

CERTIFICAT EN INTERVENTION PSYCHOSOCIAL

Université du Québec à Montréal